Nekomata



Le Nekomata ねこまた est un Yokai* de chat, issu du folklore japonais. La première apparition du Nekomata dans la littérature daterais de 1233 en le décrivant comme une bête féroce dévorant de nombreux humains dans une foret.


Dans le livre Yamato Kaiiki (histoires mystérieuses du Japon), écrit par un auteur inconnu en 1708, une histoire parle d'une maison hantée d'un riche samouraï. Les habitants de cette maison sont témoins de plusieurs activités paranormales et le samouraï invite les chamans, les prêtres à venir l'aider à résoudre le problème. Mais aucun d'eux n'est en mesure d'en trouver la source. Un jour, l'un des serviteurs les plus fidèles observe que le très vieux chat de son maître portant un Shikigami avec le nom imprimé de son seigneur dans sa bouche. Immédiatement, le serviteur tire une flèche sacrée, frappant le chat à sa tête. Quand le chat est étendu mort sur le sol, tous les habitants peuvent voir que le chat a deux queues et était donc un Nekomata. Avec la mort du démon-chat c'est la fin des manifestations étranges.


Les chats sont souvent associés à la mort en japonais, et cet esprit particulier est souvent blâmé. Beaucoup plus sombre et maléfique que d'autres esprits, le Nekomata aurait des pouvoirs de nécromancie, et pourrait ressusciter les morts, voir les contrôler. Ces yokai sont associés aux feux étranges et autres événements inexplicables. Certains de ces démons prendraient une apparence humaine (une femme âgée) et les Nekomata ainsi été considérés comme les diaboliques depuis des temps immémoriaux.


*Yokai 妖怪 : Démon, Fantôme, Esprit japonais.

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Pinterest Icône

NEWSÅLEM • Graphiste photographe basé à Nantes (Fr) • 81930670500032

Toute reproduction, utilisation ou modification de tout ou d'une partie du site sans en avoir obtenu l'autorisation préablable de l'auteur est strictement interdite et constitue un délit de contrefaçon.