Le diable présentant à Saint Augustin le livre des vices




Les premiers auteurs chrétiens comme saint Augustin considéraient le diable comme un ange déchu pour s'être rebellé contre Dieu, mais conservait sa substance angélique et n'était pas un être physique. Lorsqu'il prenait une forme physique, le diable pouvait choisir les contours d'une belle femme par exemple ou d'une figure sainte - afin de mieux tromper sa victime. Cependant,de nombreux artistes médiévaux, pour mieux figurer ce personnage, ont présenté le diable sous une forme aussi terrifiante que possible. Ici, « Le diable présentant à Saint Augustin le livre des vices », un panneau peint de la fin du XVe siècle de Michael Pacher.

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Pinterest Icône

NEWSÅLEM • Graphiste photographe basé à Nantes (Fr) • 81930670500032

Toute reproduction, utilisation ou modification de tout ou d'une partie du site sans en avoir obtenu l'autorisation préablable de l'auteur est strictement interdite et constitue un délit de contrefaçon.